Le blog de Bordeaux Walking Tours

BLOG

The Legend of Bergerac’s Dragon

Cyrano is not Bererac’s only legendary character. A strange creature was said to inhabit a cave near Lalinde on the Couze cliff. … Read More

Featured Post

La fontaine des Trois-Grâces

En 1849 un notable bordelais demanda à Louis Visconti de réaliser des fontaines monumentales pour la Ville. Après la mort du sculpteur en 1854, son fils fit don à la municipalité bordelaise des plans et devis des fontaines. … Read More

Featured Post

Surprenante église Notre-Dame

Sous le règne de Louis XIV Bordeaux connu une période troublée, en 1675 la révolte de la Fronde éclata et le roi décida d’agrandir notre château Trompette en en dégageant les abords : le couvent des Dominicains et son église – érigés au XIIIe siècle sur les Allées de Tourny – furent donc rasés en 1678 pour faire place au glacis du château. La communauté des Dominicains prospérant décida de reconstruire un grand couvent avec deux cloîtres (le seul restant est l’actuelle Cour Mably). Une église spacieuse y fut adjointe : Saint-Dominique ! … Read More

Featured Post

Le menaçant Palais de l’Ombrière

Le Palais de l’Ombrière – tient son nom de l’ombre faite par les grands arbres qui formaient une avenue sur la Place du Palais – était la résidence des ducs d’Aquitaine. Il a été construit progressivement à partir de la fin du XIe siècle à l’angle sud-est de l’enceinte gallo-romaine. En intégrant cette tour antique en moellons dans sa construction, sous le nom de « tour de la Chître ». Agrandi pendant des siècles à partir de cette base et de la « tour de l’Arbalesteyre » côté nord en 1080 – l’actuel Carrefour City. C’était un donjon implanté à 40 mètres en avant du rempart de la future Porte Cailhau, sous forme d’une grosse tour rectangulaire de 18 x 14 mètres sans escalier intérieur. Son nom était dû à son adossement à une caserne où logeaient les arbalétriers royaux. … Read More

Featured Post

La Porte Cailhau, tournée vers la France

Contrairement à la Grosse Cloche qui l’était vers l’Aquitaine ! Nos deux Portes de ville sont en effet les deux seules restantes – qui n’aient pas été transformé en arc de triomphe – grâce à leur importance historique, symbolique, politique et populaire : elles se détestent ! … Read More

Featured Post

Porte Saint-Eloi-Grosse Cloche : biographie

A l’origine il s’agissait d’un ensemble supplémentaire de 4 tours rondes et crénelées faisant partie d’une enceinte de deux remparts parallèles construits à partir de 1217, bordés par un fossé extérieur de 11 mètres de largeur, l’actuel Cours Victor Hugo. … Read More

Featured Post

La Basilique Saint-Michel, ses vieilles pierres

Ce quartier était celui des marchands et artisans tels que « carpenteyres » (charpentiers) ou « fustiers » (tonneliers), mais ce furent des mariniers et marchands qui fondèrent une petite chapelle au VIIIème siècle au lieu-dit du « Puyaduy de Sent Miqueu », espace de vignes et marécages. Restaurée au siècle suivant par le duc d’Aquitaine Guillaume VIII, elle fut donnée en dépendance à l’abbaye de Sainte-Croix puis remplacée par une église romane dont on trouva les traces au XIXème siècle. Les fouilles menées en 1988 ont aussi mis à jour des structures d’habitations et un cimetière détruit au XVIIIème siècle, celui des momies ! … Read More

Featured Post

Les tourments de l’abbatiale de Sainte-Croix

Le premier édifice date de 643, d’après une épitaphe du VIIe siècle, l’abbé de Fleury-sur-Loire Saint-Mommolin y est mort et enterré vers l’année 678, il était connu pour guérir les maladies mentales. Détruite par les Sarrazins en 732, mais reconstruite et de nouveau détruite par les normands à la moitié du IXe siècle. … Read More

Featured Post

Les vitraux de Saint-Pierre

Trop souvent ignorés car l’appréciation de leur lecture s’est perdue au fil du temps, les vitraux n’en reste pas moins de sacrées vieilles BD ! Venez donc dans le chœur de l’église Saint-Pierre pour lire les siens, en partie créés par le maître-verrier Joseph Villiet et son apprenti Henri-Pierre Feur entre 1862 et 1873 pour le Choeur, où récupérés dans l’ancienne église Saint-Jacques de la rue du Mirail pour ceux des baies. … Read More

Featured Post

L’ancienne Gare de Paris-Orléans, le Mégarama

L’ancienne gare de Bastide-Orléans a été inaugurée le 20 septembre 1852 pour accueillir le chemin de fer Paris-Bordeaux. Le premier train arriva d’ailleurs de Paris le 17 juillet 1855, en moins de 14 heures ! Le 15 août 1860, la passerelle Eiffel a permis la liaison ferroviaire entre ce réseau et celui de la compagnie du Midi, à l’actuelle Gare Saint-Jean, auparavant il fallait marcher ou prendre une calèche via le Pont de Pierre pour avoir sa correspondance ! … Read More

Featured Post